Lettres épistolaires

Lettre anonyme n°4

Ambiance d’écriture :

Humeur : Envie de danser… Souriante et combattante

Quelle réactivité ! Décidément, vous passez votre temps à me surprendre. J’espère que vous vous amusez autant que moi ?

C’est un comble que vous décidiez de ne pas distribuer équitablement les cartes du jeu. Aucun joker ? Et bah !  Me suis-je emballée en pensant que vous étiez généreux ?

Plus sérieusement, puisque vous évoquez ma « rigidité », je tiens à vous mettre en garde. Même si je décide de répondre à vos questions, vous ne parviendrez pas à m’identifier. Non, non, non.

Vous connaissez les parades ? Eh bien, je vais en abuser. Démonstration :

  1. À oublier, mais pas que…
  2. Sur la toile. Articles, vidéos …
  3. Baltazar, Melba et …
  4. Non. Je ne l’avais pas envisagé.

Et voilà. J’avance de quatre cases avec brio. Essayez de me suivre. Attention aux cases dites « piège ».

Texte définitif : XXIV.XI.MMXX      

NOTA BENE : je vous prends comme vous êtes. Avec vos talents et vos lacunes. De toute façon, je préfère l’imparfait au parfait.

Météo : frisquet

Vous confirmez : Baltazar sans H ?

Je vais devoir me consacrer sérieusement à mon projet maintenant. Je déclare un arrêt de jeu. Vous allez pouvoir souffler et ne plus guetter la boîte mails.

Je vous dis… À bientôt… Dans, quelques jours, voire quelques semaines, si mon héros me résiste.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *