Défis d'écriture

Participation Atelier écriture Katherine Pancol

Atelier écriture Katherine PANCOL

Je vous propose d’écrire un feuillet sur ces deux thématiques aux choix :

Hier soir, j’étais sur mon balcon et j’ai entendu la voisine du 7e étage qui …

OU

Ce matin, en descendant dans la rue pour acheter une baguette, pour aller promener mon chien, pour avaler un grand bol d’air… J’ai rencontré un homme ou une femme qui portait un crocodile orange dans les bras et …

À vous d’inventer la suite ! La longueur : un feuillet (25 lignes), un feuillet et demi… Il n’est pas nécessaire de raconter toute l’histoire. (Mais vous pouvez si ça vous chante !). Juste planter le décor, les personnages et saliver dès les premiers mots ! On se retrouve mercredi 28 avril à 18h30 pour lire ensemble vos histoires et vous donner quelques « tips » pour les améliorer. Hâte de vous lire et de vous retrouver. Facebook 13 avril 2021

Ce matin, pendant que j’arpentais l’artère principale de la ville-dortoir, guillerette et diligente, j’aperçus un individu des plus étrange. Peau tannée, gracile et diablement élégant, le coco trimbalait dans ses bras un crocodile dopé à la vitamine D. Orange, le truc. Du jamais-vu !

Le spécimen reptilien, encombrant mais docile, donnait du fil à retordre à son propriétaire. L’horizon tronqué par la tête massive, l’homme peinait à éviter lampadaires, poubelles et autres obstacles urbains. L’idée de lui venir en aide, me mit en joie. Ni une, ni deux, sans réfléchir au danger et aux conséquences d’un tel égarement, et me prenant pour la journaliste New-Yorkaise Sue Charlton *, je me jetais à ses pieds et saisissais la queue avec assurance et fermeté.

L’initiative ne fut pas sans déclencher une vive réaction de l’aventurier :

– Mais qu’est-ce que vous faites ? Lâchez-donc !

– Je voulais juste vous apporter main-forte, ai-je balbutié, sans me dessaisir de l’objet.

– Putain, il faut, que je tombe sur la seule aliénée du quartier.

– Et moi, sur le seul mufle échappé du zoo !

L’homme se mit à rire à gorge déployée. Son regard se fixa sur le mien. Éberluée et charmée par son attitude inattendue, j’en perdis l’équilibre et fis le geste de trop.

Mon collier, tour de cou clouté, vint percer violemment l’appendice de l’animal. Un bruit sonore inquiétant stoppa net ses esclaffements.

– Oh non ! m’écriai-je

Ni deux, ni trois, je m’empressais d’obturer l’orifice avec ma bouche. Mais rien n’y fit. L’air s’échappait et la queue perdit en rigidité très rapidement.

– Vraiment stupéfiante ! pouffa-t-il. Allez ! Abandonnez !

Humiliée mais pas anéantie, je me relevais d’un bond.

– Avouez que vous n’étiez, de toute façon, pas prêt à vous jeter à l’eau ?

* Héroïne – Crocodile Dundee- Film australien réalisé par Peter Faiman – 1986

Nombre de lignes : 40

Mise en page : 15×21

Envoi format PDF le 24 avril 2021

Nombre de caractères : 1465

Nombre de mots : 296

Auteur : Bigoudi

Texte définitif : 23 avril 2021

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *