Lettres épistolaires

Lettre VI – Winner ou loser ?

Ambiance d’écriture :

Cher Joueur,

Parce que je sais que vous aimez vous donner à la compétition intellectuelle et que vous accordez parfois de votre temps à une partie de jeu, je vous propose une partie à l’aveugle.

Vous avez tant consacré du temps à vous apeurer pour de fausses raisons, que vous avez oublié de consacrer un peu de votre énergie à me connaître. Plus attentive, plus aimante, je suis parvenue à vous déchiffrer. Pour cela, je me déclare favorite dans cette ultime « belle ». Soyez assuré, puisque je n’ai pas votre arrogance, je tiens toujours en respect un outsider. Alors, détendez vos muscles buccinateurs. Vous n’avez plus de raisons de ressentir de quelconques craintes ou irritations.

Ce que je vous propose, ce n’est que du plaisir. Et le jeu, en est un, à coup sûr. Je vous offre de vous divertir et de vous sortir ponctuellement d’un état de ce qui sera proche d’une souffrance permanente. Je vous offre, à travers des énigmes, d’apprendre à vous connaître, d’apprendre à vous maîtriser avant de détruire, d’apprendre à vous élever avant d’admonester, d’apprendre à aimer avant de jalouser.

Cessez de suite ! Je vous interdis de ruminer, de maronner ou encore de rugir que je suis folle. Vous l’avez trop souvent vociféré pour vous sortir de situations embarrassantes.

La démarche est pensée et pesée. Vous recontacter après tant d’irrespect n’est pas sans intérêt.

La première raison : vos troubles de la personnalité peuvent enjoliver mon projet d’écriture. Vous êtes un sujet qui me semble intéressant, quoique, vous pouvez encore me décevoir. Quant aux autres, elles sont d’un ordre que vous ne pouvez comprendre. Inutile donc de vous les exposer.

Parce que je raffole d’un divertissement de qualité, j’espère trouver en vous un adversaire à la hauteur de mes attentes. Vous n’êtes pas le seul à susciter mon intérêt. Un faux pas, et vous êtes éliminé définitivement. J’entends par faux pas le manquement à la règle 1.

La règle du jeu ne sera dévoilée aux participants qu’après l’adhésion. Elle précisera la situation de départ, le but à atteindre, les possibilités et les contraintes que vous devez respecter jusqu’à la victoire ou la défaite.

Vous avez le droit de bouder la participation et de vous consacrer pleinement à votre vie ordinaire, routinière, barbante, mortifère au rythme des jérémiades infantiles.

Je ne vous attends pas pour jouir de mes passions, de mes nouvelles relations et de mes nouvelles inspirations.

Alors ? Winner ou loser ?

Lettre non postée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *